Bien-être

À toi mon amie

Je ne vais pas être trop émotive.. une fille a le droit de se convaincre ! Comme vous le savez, j’ai fait un gros virage vers l’entreprenariat dans les derniers mois jusqu’à devenir travailleure autonome  à temps plein en mai dernier. Ce virage n’a pas été sans égratignure. On finit par cicatriser heureusement, mais les cicatrices restent. Elles sont des souvenirs du passé.

C’est simple, j’ai perdu des amies dans les deux dernières années. Je pourrais crouler sous les reproches et la remise en question, mais j’ai décidé de croire en moi et de me laisser le temps d’évoluer. Je suis capable de le dire maintenant. Ça n’a pas toujours été évident de le réaliser. Ça me rentrait dedans bien souvent. Je me posais plein de questions idiotes sur moi-même. Ce que j’aurais pu faire différent. Que peut être je n’étais pas fait pour être entrepreneure. Que peut être que mes projets ne tenaient pas la route. Que je ne devrais pas croire tout ce qu’on me dit. Et bla bla bla.

seth-doyle-78215

Qu’est-ce que j’ai fait pour m’en remettre ? ben j’ai travaillé sur moi. J’ai forgé la confiance que j’ai en moi. Je ne peux pas changer la perception des gens, ça ne m’appartient pas. Je ne peux pas les convaincre non plus. Je peux seulement être moi. Oui, j’ai changé. Mais au fond je suis toujours la même. Je ne ressens plus le besoin de me justifier, mais avant ouf ! c’était une grosse préoccupation. Comment j’allais prouver aux autres mon authenticité. Je me suis donnée du mal à vouloir être aimée.  On s’entend, je n’avais vraiment pas à faire ça. J’ai fini par comprendre.

On veut tous être aimé. On veut tous être bien entouré. On veut plaire le plus possible. On ne veut pas décevoir. On ne veut pas déranger. On cherche sans arrêt à paraître au lieu d’être. S’accepter n’est pas chose facile. Le dossier est gros ! Je n’ai pas de meilleurs conseils. Je n’ai pas de meilleurs attitudes. J’ai franchement essayé plusieurs méthodes. Puis, je me suis résignée et je me suis éloignée des amitiés qui me faisait mal. Mal comment ? Mal comme je me suis sentie incomprise, je me suis sentie délaissée, je me suis sentie jugée, je me suis sentie mal.

À toi mon amie que j’ai perdue dans les derniers mois, je te témoigne que j’avais besoin de ton soutien, de ton écoute, de ton bon jugement, de ta présence… Je me suis protégée en  m’éloignant. Je ne l’ai pas fait parce que tu étais une mauvaise personne, je ne l’ai pas fait parce que je ne te respectais plus, je ne l’ai pas fait parce que je t’en voulais de ne pas me comprendre, je ne l’ai pas fait parce que j’ai changé (je n’ai pas changé !). C’est dommage… il faut que je te dise qu’il m’arrive encore de penser aux bons moments que nous avons passé ensemble, qu’il m’arrive de tomber sur des anciennes photos qui me donne la larme à l’oeil, qu’il m’arrive d’avoir envie de te revoir pour aller prendre un drink en ville un jeudi soir entre fille.

Mais, je me suis fait une carapace. J’apprends à tisser des liens avec des gens qui ont les mêmes valeurs que moi. Parce que dans la vie, on a le contrôle que sur NOTRE bonheur. Vaut mieux le mettre en sécurité. Je suis heureuse. Je suis bien avec mes choix. Mais, je n’oublierai pas.

Un merci spécial à Facebook pour me rappeler certaines amitiés perdues en cours de route. #ironie

Photo by Sam Manns on Unsplash

 

Maman x2 et entrepreneure depuis maintenant 2 ans, j'ai décidé de lancer mon blogue en septembre 2017 ! Ce besoin d'écrire et de livrer mon message était palpable. Ma mission est de vous offrir du contenu divertissant, informatif et réconfortant. Dans le monde des affaires, c'est trop souvent beige. Ça manque de fantaisies. Spécialiste du marketing par courriel, je vous propose des articles qui vous feront aimer les mots autant que moi. En marketing on ne vend pas, on offre des solutions et je suis la reine des solutions. On s'assume ! Suivez-moi sur les différents médias sociaux, je suis très active.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *