Bien-être,  Vie de maman

C’est quand LE bon moment ?

Je l’ai fait le 8 mai 2017. Le grand saut vers la liberté. Être mon patron, gérer mon horaire et… mon salaire !

Je suis une fonctionnaire de plus de 10 ans de carrière au gouvernement provincial.  Après plusieurs années à me demander si j’allais oser un jour m’offrir plus de liberté de temps pour être la maman accomplie dont je rêvais, je l’ai fait. J’ai fait ma demande en avril 2017 et le 8 mai j’étais assise dans mon salon pendant que les enfants quittaient pour l’école.jeshoots-com-303864.jpg

« Si tu veux vraiment quelque chose, n’attends pas pour cela – apprends à être impatient. » Gurbaksh Chahal

J’ai enregistré mon entreprise le 5 mai 2015. Vous comprendrez donc que ça faisait déjà deux belles années que je faisais la conciliation travail-famille-passion (photographe). Les mois précédents ma sabbatique n’ont pas été faciles. J’avais souvent besoin de me convaincre de rentrer au bureau. Je me revois assise dans mon auto dans le stationnement du bureau à siroter mon café Mcdo (ma gâterie!) en me disant bon faut que je rentre. Moi qui n’avait pas l’habitude de faire des petits journées, à peine je faisais mon 7 heures en ligne…

J’attendais le bon moment. Je me le suis répétée souvent. Je confirme qu’il n’arrive pas vraiment sur un plateau d’argent. Il arrive tout simplement lorsque l’on décide que maintenant tout est possible. Je suis mi-rationnelle mi-rêveuse. Je savais que financièrement c’était pas parfait encore. Je n’avais une année de contrat photo devant moi. J’en avais 3-4. Mon entreprise de marketing social allait bien, sans pour autant être solide comme le roc.

La grosse bouchée, c’était mon conjoint. Il est salarié et donc aime sa sécurité financière. Pour moi, c’était et c’est toujours important que je le respecte là-dedans. Je dirais même qu’il m’est arrivée d’être jalouse qu’il soit capable de s’en contenter lui (lol). Sauf que moi, j’ai un cerveau créatif comme le dit si bien une coach en marketing que j’aime beaucoup (Stéphanie Forgues). Je ne peux pas être enfermée au bureau en attendant qu’on me dise quoi faire et que ma journée se termine pour mieux recommencer demain… Je ne suis pas une artiste, mais j’aime créer. Mes études en Bureautique, micro-édition et hypermédia me passionnaient follement surtout la portion graphisme. J’avais tellement aimé faire le montage d’une revue, la création d’un logo et la conception d’un site web. Je n’ai pas donné suite. Pourquoi ?

Le recrutement collégial organisé par la fonction publique représentait pour bien des gens le «jack pot». Une retraite dorée, des horaires flexibles, une sécurité financière … C’est donc le chemin que j’ai emprunté à force de me faire dire que c’était vraiment le top ! Dommage que je n’ai pas eu plus confiance en moi. Il faut dire que j’avais une autre grande priorité : celle de devenir maman dans les prochaines années. Je me voyais mal payer notre hypothèque (j’avais 21 ans) et payer l’université et élever un enfant. J’ai donc enclenché le projet bébé dès que j’ai eu mon poste permanent. Tout était parfait, je focussais sur mon rôle de maman.

Mes fils ont grandi et j’ai pogné mon mur. Ma créativité en mangeait un coup. Je réalisais que je n’aimais pas mon travail, la routine et le manque de liberté de temps. Je me suis lancée en photographie en suivant des cours privés les soirs de semaine. J’ai fait mes premiers contrats de mariage à l’été 2016 et je savais que j’aimais enfin ce que je faisais. Un jour la sabbatique arriverait sur ma route. Dire que je suis en plein dedans !

Est-ce que tu te demandes encore quand sera le bon moment ? Est-ce que tu as derrière toi des passions que tu as abandonnées ? As-tu le cerveau créatif comme moi ? Est-ce que tu te sens pris dans un moule ? Si l’envie de te lancer bouille en toi, sache qu’il existe plusieurs solutions.

Il faut apprendre à sortir des sentiers battus. C’est un processus tellement enrichissant tant sur notre personne que sur nos relations avec les autres.

Je vous invite à suivre ma page de photographe juste ici pour voir comment je m’épanouis : www.facebook.com/katyduclosphotographe

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *